Ski

01-08-2011 - AIGUILLE DE BIONNASSAY

par ou commencer, il y a tant de choses à dire.....

pour l' anecdote, 1er août = FETE NATIONALE SUISSE, on est tous d' accord pour dire que c' était une fête qui restera dans nos mémoires, ce 01/08/2011 !!!!

la face, tout d' abord.....depuis le temps que je l' ai sous le nez, dès que je suis sur la terrasse de la maison.....j' avais vraiment envie de mettre ma planche et je n' étais pas le seul......!!!!

alors parlons de cette belle équipe du lundi......

et tout d' abord, patrick VUILLEUMIER, la légende d' AROLLA, il est humble et fort et dès qu' il lira ce commentaire ça le fera peut être rougir, mais il faut le dire, c' était notre première rencontre et pour ma part j' en étais bien honoré......honneurs aux suisses, il y a donc notre christophe "lapin" marteau, fred, qui est toujours d' une bonne humeur sans égale, hervé sanglard et moi-même.

le refuge......nid d' aigle !!!!!! il faut absolument y aller, accueil très sympathique, on mange très bien,
chambres confortables.....dommage qu' on ait eu christophe et moi juste en-dessous de nous une tronçonneuse qui a ronflé toute la nuit et nous a obligés à dormir ds le couloir.

très bon choix malgré tout puisqu' il faisait plus frais et surtout pas un bruit.

pour faire bionnassay, c' est vraiment le départ idéal, ça monte direct, en 45 mn on est sur le glacier, ça fait une journée à 1700-1800 m. donc raisonnable, il nous faudra d' ailleurs qq chose comme 4H10 pour rejoindre le sommet depuis le refuge.

après un bon repérage la veille depuis le ref. et qq vieilles traces mais peu visibles, le cheminement au milieu des séracs se fait bien, ils ne sont pas trop menacants.

l' ambiance est extraordinaire dans ce conglomerat de glace et de neige.
nous voici au sommet, seuls au monde, hervé nous quitte rapidement car ses sinus le font souffrir et nous profitons du soleil, petit aller-retour sur l' arête pour patrick.

déjà les cumulus gonflent et nous attaquons la descente, seule la fin du premier tiers se raidit et surtout la neige est dure !!!!!!

ce sera la constante de la descente, un très bon grip mais une neige dure surtout ds la partie raide,
mais pour moi le plus dangereux restera le plat du glacier, avec une crevasse énorme, genre gouffre sans fond et un pont, bien qu' épais, que personne n' aimerait voir s' effondrer.

sinon pour le reste, la pente est toujours raisonnable et même si la chute n' est pas permise, l' ambiance est à la franche rigolade et à l' émerveillement au milieu de cette face de 1000 m.

comme toujours la fin est là, mais par qq langues de neige on peut descendre jusqu' à 350 m. du ref., soit une 1/2 heure de marche, pour un 1 er août difficile de trouver une meilleure rentabilité.

tous au bar, passage à la maison pour le café et les suisses reprennent la route.

une toute bonne journ........

mais était-ce la dernière ????????

ciao, ciao.......

© Coax Web Design